Pipette & Pipeline

Féfualité.com

26 mars 2008

Parfe que Féfualité, c'est pour tous.

On a tous eu la fituation très fénante du toutou excité vous sautant deffus..
Mais réfouissez vous ! Un fabriquant Japonais a eu la merveilleuse idée de sortir une foufée glonflable pour chiens, en forme de jolie petite fienne.


Scruffy, en vente sur Gizmodo.


g

Posté par Visky à 16:44 - Le monde fefuel est fou ! - Commentaires [2] - Permalien [#]

25 mars 2008

Ici et maintenant.

Toutes nos humbles excuses chers lecteurs . Le blog est en pseudo-ré aménagement, allez surtout pas croire qu'on a des vies trop remplies,et tout le tralala hein..


J'ai enfin la preuve que Pipeline m'a tenue en laisse.


fnfjnh_h_


Posté par Visky à 22:51 - L'équipe de féfualité.com - Commentaires [2] - Permalien [#]

12 mars 2008

IN HEEEEll

jamesichow

Posté par Visky à 10:02 - L'équipe de féfualité.com - Commentaires [2] - Permalien [#]

11 mars 2008

Fôdasse

chodasse

Posté par Visky à 12:14 - Hiftoire Kapöttale - Commentaires [2] - Permalien [#]

La Fée Lifitée rendait fisite à fa bonne amie la Fée Lafion

faudaffe

0

Témoignage d'une libertine

Echanfisme, fadomafofisme… ils feraient plufieurs fentaines de milliers d'adeptes en France. En plus d'éfoquer l'afpect fofiolovique de cette fefualité hors norme, nous avons voulu laicher la parole à l'une de fes libertfines. Découfrez son témoignave.

Doctissimo : Quelles font été les motfivations qui vous ont amené à pratiquer l'échangivme et le fadomafochivme ?

Féronique* : L'envie de fanvement, d'effayer quelque chose d'orivinal. Ve fuis par hafard tombée fur un groupe de parole dénommé "château d'O". Ne fachant pas de quoi il s'avissait, quelqu'un du falon m'a ventiment efpliqué. V'ai été curieuse et v'ai fait connaissance d'un maître qui a été plutôt pafient, car malgré mes rétifences inifiales, v'avais envie d'effayer... pour effayer (et ne pas mourir bête ou si vous préférez, pour avoir quelque fose à raconter à mes pfetits enfants… Quoique ve doute de leur raconter fela un vour. )

Doctissimo : Qui au fein de fotre couple a foulu franchir le pas ?

Féronique : Ve n'étais pas en couple à fe moment-là. V'étais félibataire depfuis quelques mois,v'avais à pfeine internet et v'avais envie de faire des expfériences fans lendemain pour me fentir revivre. V'ai toufours eu un cfôté "marvinal", contraire aux moeurs trop frigides, d'où l'idée de rencontrer fe maître, enfuite un foumis, enfuite quelqu'un avec qui aller en club éfangiste.

Doctissimo : Où fe déroulent fes prfatiques (clubs, lieux prifés, etc.) ? Est-fe les mêmes pour l'échangivme et le SM ?

Féronique : Non, fe ne font pas les mêmes endroits. Le peu de SM qui fe pratique en club éfangiste est très soft, souvent uniquement pour pimenter l'exhibifionnisme. Les fadomavofistes ne font pas forcément échangiftes. Peu le vont en fait. Il f'agit furtout d'exfhiber fon(fa) foumis(e) et fouvent dominer à pluvieurs, mais la fénétration hors coupfe n'est pas très fréquente.

Doctissimo : Quelle est fotre meilleure expférienfe ?

Féronique : Ma meilleure expférience fut ma première fortie en club éfangiste. Pendant quelques vheures, v'étais en totale déconnefion avec le monde. Ve me fuis retrouvée au lit avec quatre hommes et ve me fuis laichée aller comme famais. Qui plus est, l'un d'eux est, depuis un an et demi, mon compfagnon avec qui je m'entends à merfeille.

Doctissimo : Et la pfire ?

Féronique : Ma pfire a été ma première expférience SM. Expférience très défevante car il n'a tenu compte d'aucune de mes venvies, il ne m'embrafait pas et me confidérait comme (pardfonnez-moi, le mot) une pfute. Et pfuis dès la minute où ve fuis entrée fez lui, j'ai fu que ve n'étais pas faite pour être foumise (totvale). Rien chez lui ne m'attfirait à part son physique. Bref, v'ai vite oublié.

Merfi ifi

Posté par Visky à 11:34 - Hiftoire Kapöttale - Commentaires [1] - Permalien [#]

09 mars 2008

La fenfure, très chers !

ful

Envoyez nous vos hiftoires de ful ifi

Posté par Visky à 17:11 - Commentaires [1] - Permalien [#]

06 mars 2008

Une petite hiftoire Kapöttale pour se mettre en bouche =D

kapott

Posté par Visky à 15:38 - Hiftoire Kapöttale - Commentaires [1] - Permalien [#]

Cobaye #2

Notre deuxième cobaye est quelque peu moins libertin, et conviendra parfaitement aux jean-claudes bafoués qui n'ont jamais embrassé un canard en plaftique (cf seftoys ). Mystérieux & ayant un nom efplicite, Mr Poppy pratique le XXXYY  et adopte sans complexfe la biféfualité..

poppy



Article de Pipette, Gérante du blog, 3 de Moyenne en MPI ( Faute aux dessins divertissants de Pipeline en cours ) qui a quand même réussi à comprendre que le clavier n'était pas un tambourin moderne et a sû cliquer sur mode avancé après monts de chocolats et de patience. J'inspire parfois Pipeline.. hop ! banane_sadomaso

Rhabillons nous très chers c'est encore l'hiver !

Posté par Visky à 15:26 - L'équipe de féfualité.com - Commentaires [1] - Permalien [#]

Cobaye #1

Afin de montrer les choses avec grâce, nous avons prévu pour vos yeux sensibles et facilement choquable deux gentils cobaye de fexfe masculin. Leurs participations au blog est parfaitement volontaire, rassurez vous.

Voiçi donc pour le flésir de vos parties joyeuses pupilles:

james_net

James le Gigolo, amateur de joyeuseté et serveur dans un restaurant de haute réputation. C'est un garçon généreux de sa personne, comme le montre son empressement a participer a ce blog de cul de sciences fefuelles.


(Le personnage de James est made in pipeline et est donc sous copyright, je vous demanderais un lien vers ce blog ou celui-ci. Toute ressemblance avec une tierce personne serait fortuite (si une telle personne existe, qu'elle me laisse son mail immédiatement =D))


Pipeline.

Posté par Visky à 14:18 - Commentaires [1] - Permalien [#]

04 mars 2008

La Fornografie...

Au XVIIIe siècle et au XIXe siècle, la pornographie (du grec ancien πορνογράφος pornográphos[2], de πόρνη / pórnê, prostituée, et γράφω / gráphô, peindre, écrire, décrire) désignait les études concernant la prostitution. Ce terme est souvent connoté négativement par son assimilation à la production de films pornographiques, production décriée par ses opposants comme une industrie du sexe plus intéressée par l'intérêt mercantile que par la question de la représentation sexuelle. Ils rapprochent la pornographie de la prostitution, considérant cette dernière comme une forme d'esclavage et de maltraitance des femmes. Ils insistent ainsi pour distinguer clairement la représentation de la sexualité (et de la nudité) de la pornographie.

Une autre association péjorative vient du fait que de nombreuses personnes considèrent les parties génitales (ou même le corps nu en entier) comme honteuses, sales, vulgaires ou ridicules.[réf. nécessaire] De même, si certaines personnes acceptent la représentation des parties intimes de l'être humain, elles ne peuvent accepter la représentation réaliste de l'acte sexuel - pour des raisons très variables, allant de la pudeur à l'association de l'acte sexuel à quelque chose (une fois de plus) de honteux ou de bestial, qui tend à abaisser la dignité de l'homme. Mais pour d'autres, ce n'est pas l'acte qui est honteux, mais le fait de s'exhiber et de se livrer au désir d'autrui en niant ainsi sa propre dignité humaine (on s'abaisse à n'être qu'un moyen de satisfaction). Dans ces cas la pornographie est alors synonyme de vulgarité ou d'obscénité.

Ne soyons pas génés mes enfants...c'est la vie =D

Posté par Visky à 22:38 - Commentaires [1] - Permalien [#]