Pipette & Pipeline

Féfualité.com

04 mars 2008

La Fornografie...

Au XVIIIe siècle et au XIXe siècle, la pornographie (du grec ancien πορνογράφος pornográphos[2], de πόρνη / pórnê, prostituée, et γράφω / gráphô, peindre, écrire, décrire) désignait les études concernant la prostitution. Ce terme est souvent connoté négativement par son assimilation à la production de films pornographiques, production décriée par ses opposants comme une industrie du sexe plus intéressée par l'intérêt mercantile que par la question de la représentation sexuelle. Ils rapprochent la pornographie de la prostitution, considérant cette dernière comme une forme d'esclavage et de maltraitance des femmes. Ils insistent ainsi pour distinguer clairement la représentation de la sexualité (et de la nudité) de la pornographie.

Une autre association péjorative vient du fait que de nombreuses personnes considèrent les parties génitales (ou même le corps nu en entier) comme honteuses, sales, vulgaires ou ridicules.[réf. nécessaire] De même, si certaines personnes acceptent la représentation des parties intimes de l'être humain, elles ne peuvent accepter la représentation réaliste de l'acte sexuel - pour des raisons très variables, allant de la pudeur à l'association de l'acte sexuel à quelque chose (une fois de plus) de honteux ou de bestial, qui tend à abaisser la dignité de l'homme. Mais pour d'autres, ce n'est pas l'acte qui est honteux, mais le fait de s'exhiber et de se livrer au désir d'autrui en niant ainsi sa propre dignité humaine (on s'abaisse à n'être qu'un moyen de satisfaction). Dans ces cas la pornographie est alors synonyme de vulgarité ou d'obscénité.

Ne soyons pas génés mes enfants...c'est la vie =D

Posté par Visky à 22:38 - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires

    héhé

    OUAAAAAAFOOUUUU
    fa f'est hiftorique !!! XD
    F'est pas que du vulgaire zfizfi ^_____^

    Posté par Rioty, 10 mars 2008 à 21:18

Poster un commentaire